Information détaillée concernant le cours

Titre

La diffusion de messages politiques aux époques hellénistique et impériale dans le monde gréco-romain

Dates

7 mai

Lang FR Activité en français
Responsable de l'activité

Dominique Jaillard

Organisateur(s)

Elodie Vandermeiren, UNIFR

Laureline Pop, UNIL

Intervenant(s)

Prof. Nathan Badoud, UNIFR Prof. Michel Fuchs, UNIL

Description

Plus que pour les autres périodes historiques, une particularité inhérente à l'histoire de l'antiquité tient aux vestiges et aux traces affleurant de cette époque, conditions indispensables de notre réflexion historique. Les textes, objets ou peintures que nous gardons encore aujourd'hui sont des traces d'un passé dont l'univers est perdu et qu'il s'agit, pour les chercheurs, de reconstruire. Le testament d'Auguste illustre ce phénomène : du leg du premier empereur, nous avons perdu l'exemplaire «original» de Rome. Toutefois, le document est conservé grâce à plusieurs copies retrouvées en province : ces témoignages proviennent d'une seule et même province de langue grecque, ils attestent de copies tantôt grecques, tantôt bilingues de l'inscription de Rome et ont été découverts près de complexes urbains dédiés au culte impérial (Cooley 2009). La langue de l'inscription, les expressions employées, la place dans la cité (son contexte matériel et architectural) ou encore l'origine provinciale, toutes ces caractéristiques informent l'historien des modalités mises en place pour diffuser un message politique concernant le pouvoir impérial : chacune nous renseigne à sa manière sur la teneur du message, l'identité de l'auteur, la volonté des autorités responsables de la diffusion du texte dans le territoire politique. L'atelier Edocsa que nous aimerions mettre en place consisterait en une table-ronde destinée aux doctorants des sciences de l'antiquité qui étudient des sources de portée officielle, politique ou juridique, matérielles ou textuelles, dans leur recherche de thèse. Destiné en priorité aux communications des doctorants, il viserait à leur permettre d'envisager des aspects de leur recherche liés aux questions de perception du pouvoir (réception d'un message politique), de représentation du pouvoir (création d'un message par la littérature ou les arts) ou encore celle de la diffusion d'un message (la langue, les expressions, les supports employés pour faire connaitre un message dans un espace politique), ceci au départ de documents provenant de leur propre discipline d'étude (architecture et urbanisme, arts et littérature, épigraphie, numismatique). L'enjeu sera l'appréhension des «systèmes de communication» forgé par des outils de communication variés (textes, objets, œuvres artistiques) aux critères d'analyse spécifiques. Ce projet serait organisé en collaboration entre Elodie Vandermeiren (Université de Fribourg) et Laureline Pop (Université de Lausanne) : outre la mixité entre deux universités romandes, le travail conjoint favoriserait également l'interdisciplinarité de la rencontre. Les organisatrices envisagent également d'inviter un intervenant extérieur pour soutenir la rencontre.

Lieu

Lausanne

Information
Places

20

Délai d'inscription 07.05.2018
short-url short URL