Titre

Timoléon en Sicile (345 à 334 av. J.-C.). Un exemple de mobilité des élites entre métropole et colonie

Auteur Giancono Giallanza
Directeur /trice Hédi Dridi, PO UNINE
Co-directeur(s) /trice(s) Elisa Chiara Portale, Prof. ass. Uni. Palerme
Résumé de la thèse Le sujet de thèse que je souhaite approfondir se veut une contribution à l’histoire de la Sicile de la fin de l’époque classique, plus précisément entre 345/4 et 335/4 av. J.-C. Mon étude s’articule autour de la figure de Timoléon, un aristocrate corinthien qui s’embarque dans une expédition militaire en 345/4 av. J.-C. pour sauver la cité de Syracuse de la mainmise du tyran Denys le Jeune. Pour contextualiser cette expédition, un appel à l’aide des Syracusains parvient à Corinthe en 346. Ce n’est qu’une année plus tard que Corinthe se décide à répondre favorablement à la requête de son apoikaia en lui envoyant un stratège. L’épopée sicilienne de Timoléon débute on ne peut mieux: d’abord, on assiste à la capitulation de Denys le Jeune, puis progressivement de tous les autres tyrans de Sicile. Parallèlement, il se confronte également à l’armée carthaginoise dont les colonies se trouvent dans la partie occidentale de l’île. La bataille du Crimisos située en 339 demeure un épisode fondamental. C’est précisément à cette occasion que Timoléon remporte une victoire décisive et parvient à stopper l’avancée punique en Sicile orientale. Constatant que les cités grecques se retrouvent dévastées et peinent à se repeupler après avoir été confrontées aux luttes civiles puis à la menace carthaginoise, Timoléon fait appel à de nouveaux colons pour restaurer la prospérité de l’île. Devenu aveugle, il meurt à Syracuse en 335/4 après s’être retiré de la vie politique. Dans ce contexte, la mobilité du stratège depuis Corinthe vers Syracuse, puis à l’intérieur de la Sicile, demeure un aspect essentiel dans la réussite de son activité et de sa notoriété. C’est sous cet angle que je propose d’étudier cette thématique à travers les diverses sources à disposition (littéraires, épigraphiques et numismatiques) et de les croiser entre elles. L’objectif étant de mettre en lumière les raisons qui ont poussé le stratège à venir en Sicile tout en éclaircissant les rapports qu’entretiennent entre elles, les cités de Syracuse, de Corinthe et de Carthage. De manière plus générale, il s’agit de comprendre comment et par quels moyens un personnage ayant un passé peu glorieux dans sa cité natale passe d’un statu de marginal au rang d’« eroe della virtù fortunata, il campione della giustizia e della libertà, a cui gli dei volgono a felice esito tutte le imprese » .
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing