Titre

Le Néolithique Moyen Bourguignon dans l'arc jurassien (4200-3600 av. J.-C.) : définition d'une culture céramique

Auteur Loïc Jammet-Reynal
Directeur /trice Marie Besse
Co-directeur(s) /trice(s) Pierre Pétrequin (Besançon)
Résumé de la thèse Le Néolithique Moyen Bourguignon (NMB) est une culture qui évolue entre 4'200 et 3'600 av. J.-C. dans la zone géographique limitée par le plateau de Langres et la trouée de Belfort au nord, le Jura méridional et Lyon au sud, la Bourgogne orientale à l'ouest et le lac de Neuchâtel à l'est. Un des particularismes du NMB, est que celui-ci s'est développé dans la zone de contacts entre les courants de néolithisation méditerranéen et danubien, sur un substrat à la fois de tradition méridionale (céramique Saint-Uze et Protocortaillod, Chasséen ancien) et septentrionale (groupes Épi-Rössen, Bischheim, groupe de Noyen). Le NMB évolue en parallèle de groupes culturels voisins, tels que le Munzingen et le Michelsberg au nord et le Cortaillod du Plateau suisse, avec lesquels il tisse des liens. De ces influences très variées est née une culture céramique encore difficile à définir. En effet, ce qui caractérise la céramique NMB, c'est l'association de certaines formes non exclusives, empruntées au substrat et aux groupes contemporains. Par ailleurs, le Néolithique moyen de Suisse occidentale et de Franche-Comté offre une documentation importante et de qualité, de par la nature des gisements archéologiques : les stations lacustres. Le potentiel de ce type de gisement est bien connu, à savoir d'une part la quantité et qualité du mobilier archéologique, et, d'autre part, l'association des phases d'occupation et des datations dendrochronologiques. Les céramiques du Cortaillod du Plateau suisse et celles du Néolithique moyen bourguignon se distinguent notamment par la forme des fonds et des profils. Le Cortaillod offre de grandes jarres à profil en S et fond rond, le NMB quand à lui présente des profils segmentés et des fonds aplanis. Le Jura plissé, frontière naturelle entre la Franche Comté et le Plateau Suisse, n'a pas empêché le passage des femmes et des hommes du Néolithique de part et d'autres de celle-ci. En effet, et pour ne parler que du néolithique moyen, les influences entre ces deux régions sont perceptibles et connues depuis longtemps. Ce projet de recherche vise à établir une chronotypologie solide du Néolithique Moyen Bourguignon à partir des nombreuses séries récemment mises au jour, particulièrement bien documentées et bien datées. Il s'agit donc de définir les composantes céramiques qui permettent de cerner ce qui caractérise le Néolithique Moyen Bourguignon, son évolution chronologique interne et les relations qu'il établit avec le Plateau suisse, le sud de l'Allemagne, le sud de la France et le Bassin parisien.
Statut terminé
Délai administratif de soutenance de thèse 2012
URL http://www.unige.ch/forel/lap/index.html
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing