Titre

La petite plastique de bronze phénicienne. Produire, créer, diffuser des figures de bronze du IIe millénaire av. J.-C. au 1er siècle ap. J.-C.

Auteur Céline Hachem
Directeur /trice Monsieur Hédi Dridi
Co-directeur(s) /trice(s) Monsieur Francis Prost
Résumé de la thèse L’art phénicien a longtemps été réduit à un « art d’imitation » en raison des faibles témoignages archéologiques et d’un manque d’analyse d’ensemble de sa production sur une longue période. C’est ainsi que les statuettes en bronze ont fait l’objet de publications, visant à synthétiser les idées admises sur cet art. Tous les aspects relatifs à ces statuettes sont couramment abordés –telle que la signification identitaire et fonctionnelle de la figurine en bronze-, à l’exception de la dimension technique qui, si elle est évoquée, est le plus souvent annexée à la réflexion menée plus qu’elle ne fait réellement l’objet d’une étude poussée. Il est alors, dans ces conditions, difficile de soulever les problématiques relatives aux origines et aux conditions de production des statuettes en bronze phéniciennes. Ce travail présentera deux intérêts majeurs. D’une part, il sera question d’accorder une place centrale à cette dimension technique, tout en abordant les aspects plus traditionnels des bronzes. Cette démarche scientifique permettra, en s’appuyant sur un corpus le plus large et varié possible, de cerner davantage les caractéristiques propres à la production phénicienne. Il s’agira, d’autre part, de se consacrer à l’étude et à la valorisation de collections muséales et particulières peu étudiées, telle que la collection de bronzes du Musée National de Beyrouth au Liban, ou encore celle de George Ortiz.
Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing